Les atelier et chantiers d’insertion

Les atelier et chantiers d’insertion sont un outil d’accompagnement et d’insertion professionnelle s’appuyant sur des activités techniques dans le cadre d’une pédagogie formation-action.

Les personnes accueillies sur notre action correspondent à des publics prioritaires orientées par les institutions publiques du Pôle Emploi et du Conseil Général et sont recrutées en Contrat à Durée Déterminée d’Insertion de 6 mois, renouvelable.

Le chantier se donne pour objectifs:

  • la remobilisation: assiduité, respect des horaires, rythmes.
  • l'implication dans la relation salariale.
  • l'apprentissage de gestes professionnels.
  • l'adaptation à un poste de travail.
  • l'intégration dans une équipe.
  • la qualification personnelle.

Pour chaque salarié(e) recruté(e), il est mis en œuvre un livret de parcours individualisé.

Les informations relatives aux places disponibles sont principalement relayées par le biais d’offres d’emploi à chaque fois réactualisées.

La procédure de recrutement

La procédure de recrutement se fait en deux entretiens qui ont pour but de vérifier l’implication de la personne vers son retour à l’emploi, mais également la bonne adéquation entre celle ci et le dispositif tant par rapport aux supports d’activité proposés, que dans l’étendue des problématiques sociales à laquelle celle-ci est confrontée et sur lesquelles les ACI de Steredenn pourront agir.

En moyenne, chaque année, 24 personnes sont retenues, et les 30 postes conventionnées occupent 54 personnes.

Le référent socioprofessionnel rencontre très régulièrement chaque salarié(e).

L’accompagnement social a pour but de permettre au salarié de lever les freins sociaux à l’emploi. Les points abordés sont le logement, la santé, la mobilité quotidienne, les difficultés financière, les démarches administratives, la famille, la justice, les besoins alimentaires, la fracture numérique.

Les encadrants techniques ont pour objectif de donner la « valeur travail » aux salariés, d’autant plus quand ceux-ci n’ont pas de vécu salarial.